Solidarité

L’alimentation est bien plus que l’acte de manger pour se nourrir, c’est un acte quotidien, fondamental à la vie. C’est ce qui nous relie aux autres, ce qui nous lie aux vivants dans son ensemble (au sol, aux plantes, aux animaux), au monde qu’il soit proche ou lointain.

La faim au bout du champ !

1 milliard 20 millions, c’est le nombre de personnes qui souffrent de la faim en 2009, soit 1 personne sur 6 dans le monde. 80% de ceux qui ont faim sont des paysans

A.N.I.S. Etoilé met en place des actions d’éducation au développement et à la solidarité internationale en France. Dans cette logique, l’association travaillent en solidarité avec les paysans d’ici et d’ailleurs afin de permettre à chaque paysan de vivre dignement de son travail là où il se trouve.

L’économie équitable et la relocalisation de notre agriculture sont des alternatives qui permettront de proposer aux citoyens d’ici et d’ailleurs de mieux vivre et de mieux consommer avec une alimentation responsable dans le respect de l’environnement.

Video l’Afrique victime de ses richesses, procès du FMI et de la banque mondiale

La notion de "souveraineté alimentaire" a été développée et présentée pour la première fois par le mouvement social et paysan international "Via Campesina" lors du sommet de Rome sur l’alimentation, organisé par la FAO en 1996. Depuis elle a été précisée et adoptée par plus de 400 ONG mondiales lors des différents Forums Sociaux Mondiaux altermondialistes :

"La souveraineté alimentaire est le droit des peuples, des communautés et des pays de définir, dans les domaines de l’agriculture, du travail, de la pêche, de l’alimentation et de la gestion forestière, des politiques écologiquement, socialement, économiquement et culturellement adaptées à leur situation unique. Elle comprend le droit à l’alimentation et à la production d’aliments, ce qui signifie que tous les peuples ont le droit à des aliments sûrs, nutritifs et culturellement appropriés et aux moyens de les produire et qu’ils doivent avoir la capacité de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs sociétés."

La souveraineté alimentaire est le droit des pays de définir leur propre politique agricole et alimentaire, de protéger et réglementer leur production et leurs échanges agricoles avec un objectif de développement durable et de déterminer leur degré d’autonomie alimentaire, dans des conditions de travail et de rémunération décentes.

Considérant que le rôle des paysans est de nourrir en priorité leurs concitoyens, la souveraineté alimentaire nécessite le développement et la protection d’une agriculture familiale et des marchés de proximité moyennant, si nécessaire, des protections tarifaires. Elle est donc en rupture avec les orientations libérales mises en oeuvre par l’OMC.

Au-delà de la sécurité alimentaire, la souveraineté alimentaire accorde une importance particulière aux conditions sociales et environnementales de production des aliments. Elle vise un accès plus équitable aux terres cultivables par les paysans et prône des techniques agricoles qui favorisent leur autonomie.

Copyright ANIS Etoilé - www.anisetoile.org